Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Dream Factory: un jeu de Reiner Knizia édité par Filosofia.



Enchérir pour faire votre blockbuster, à grand renforts de réalisateurs connus, d'acteurs en devenir, de stars reconnues, ou d'effets spéciaux, qui n'en a jamais rêver? C'est ce que vous propose Dream Factory!

Dès que l'on parle jeu d'enchères, beaucoup se demande quel prix payer pour un lot? Même s'il n'y a pas de lois écrites dans le marbre, Dream Factory est un des jeux d'enchères les plus faciles à appréhender car:

- l'argent circule en circuit fermé, ce qui limite les envolées déraisonnables,
- la redistribution d'argent se fait équitablement, ce qui rattrapera des éventuels écarts.

Même s'il rapporte des points en fin de partie, l'argent que vous avez au début est en quelque sorte immobilisé: vous devez le dépenser pour réaliser des films, le récupérer à nouveau, pour à nouveau faire des films, et à la fin éventuellement thésauriser.

Vos enchères pour acquérir des tuiles vont osciller usuellement entre la valeur du lot en étoiles (moins comme dans tout jeu d'enchères, c'est du bonus) et le double de cette valeur.

Bien sûr, acheter un lot à sa valeur en étoile peut paraître déjà élevé:

- si vous ne faites pas votre film, ces tuiles ne vous rapporteront RIEN;
- vous payez indirectement de l'argent aux autres par ce biais.

Acheter au double parait encore plus excessif mais:

- il vous faudra parfois une tuile spécifique absolument (et être radin ne pourrait que vous faire perdre plus), d'autant plus que la partie touche à sa fin;
- les différentes récompenses (meilleurs films de l'année, premier films, les prix finaux) donnent des valorisations cachées.

Par exemple, le premier tour, il n'y a souvent qu'un seul film fini: si un lot vous permet de finir votre film, alors non seulement vous gagnez 5 points pour le premier film fini, mais 5 points pour le meilleur film de l'année. Si par exemple, vous avez dépensez 10 pour un des derniers lots du tour à 5 étoiles qui vous assure cela, vous avez quand même bonifier votre investissement. En règle générale, vous êtes là pour faire monter les enchères à un niveau raisonnable (et récupérer l'argent), mais identifiez bien les lots vitaux pour vous: ne lésinez pas à dépenser un peu plus sur ceux-là (ce n'est pas une enchère de 1 ou 2 de trop qui changera la donne, par contre de rater un film ou une vraie occasion oui).

Des éléments plus ponctuels vont valoriser un lot:

- les acteurs et les stars (et d'autant plus qu'ils sont acquis tôt dans la partie) pour avoir l'initiative sur les cases party;
- les réalisateurs à 3 ou 4 étoiles pour la meilleure régie en fin de partie;
- les agences principalement pour lever une contrainte forte sur vos besoins en effets spéciaux/musiques/caméras;
- les tuiles sans étoiles (ou Reiner Knizia) pour le meilleur nanar, même si pour cela le plus tard est souvent le mieux (à l'inverse des autres films);
- la possibilité pour vous de terminer un film quand vous êtes le premier dans la catégorie, ou que le nouveau film actuellement disponible correspond à vos besoins (à noter qu'à 5 joueurs, il est important d'en obtenir un 4ème et donc de ne pas trop tarder sur un premier film).

Le nombre de joueurs est aussi à prendre en compte dans votre évaluation: à 3 joueurs, 6 c'est donner 3 aux 2 autres joueurs (soit 9 de différentiel); à 4 joueurs, c'est donner 2 (soit 8 de différentiel); à 5 joueurs, c'est donner 1 (et 2 au centre, soit 7 de différentiel). Dans ce dernier cas, l'offre est plus "raisonnable" d'autant que vous récupérerez plus facilement de l'argent dans les enchères suivantes si elles ne vous intéressent que moyennement.



Dans la série d'autres le font mieux que moi:


On en parle aussi sur Ludigaume.



Tous les articles sur Dream Factory.

Partager cette page

Repost 0