Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 11:14
Les cartes professions sont au coeur des principales stratégies du jeu (et c'est après tout logique, puisque c'est aussi la thématique). A l'opposé de stratégies "architectes" ou "paysages" assez pauvres en oeuvres et plus anecdotiques (dans les parties à moins de 5 joueurs, ou sans extension), 2 autres stratégies se dégagent, centrées justement sur les cartes profession :

- la stratégie appelée « le plus d’œuvres » ou « saltimbanques », vise à achever de 6 à 8 œuvres, ceci à l’aide des saltimbanques (usuellement 2 ou 3) et des cartes recrutements dans les premières enchères. Le principe en est qu’avec beaucoup de saltimbanques et d’œuvres (en main ou jouées), toute œuvre devient réalisable. On complétera alors les enchères par un ou plusieurs paysages, plus rarement une carte prestige (en espérant obtenir soit « le plus de saltimbanques » soit « le plus d’œuvres »). Une moitié des actions étant occupée à la réalisation d’œuvres, le reste des actions devra être choisi avec parcimonie (les cartes professions en priorité). C’est une stratégie coûteuse en florins du fait des dépenses durant les enchères : prenez pour acquis de transformer l’intégralité de votre première œuvre en argent pour plus de confort. Elle est souvent la plus efficace dans les premières parties, mais reste aussi la plus concurrentielle.

- la stratégie appelée « belles œuvres » ou « mixte » est une stratégie entre la précédente et celle "architectes". C’est la plus courante car la plus facile à adapter et une solution de repli si les enchères ne se passent pas du tout comme prévu. Il s’agit de faire entre 4 et 6 œuvres en prenant le temps de les rendre « belles » (de valeur artistique forte pour le tour en cours). Les enchères seront le plus souvent variées et beaucoup moins contraintes. Ceci vous permettra d’être concurrentiel pour les plus belles œuvres en milieu/fin de partie, et de remplir les conditions d’une majorité de cartes prestige (8 sur les 14). Vous serez le plus souvent aussi l’épine dans le pied de la stratégie « saltimbanques » puisque votre but sera aussi de faire monter le prix sinon d’acquérir des saltimbanques.


Pour ces 2 stratégies, vous devrez acquérir de nouvelles professions: prenez alors une carte profession en toute première action - pour faire ensuite un meilleur choix de liberté ou bâtiment. Une nouvelle carte profession coûte 300 florins et 2 actions (une pour acheter, une pour la réaliser) mais rapporte 1 de valeur artistique par œuvres produites ensuite : elle sera largement rentable à la condition express de la réaliser (même sans bonus de meilleur œuvre). Il est plutôt aisé de faire jusqu’à 5 professions sans se poser trop de questions, plus nécessitera du recrutement et une bonne planification.

 


Les cartes professions initialement distribuées ne vous coûtent qu’une action (celle pour la réaliser) et sont donc beaucoup plus rentable (elles font partie de votre capital départ avec vos florins): quel que soit votre stratégie, vous devrez les réaliser. A vous donc de bien les choisir initialement et de vous adapter alors :


  • si vous avez une liberté ou paysage commun, alors vous planifierez d'acquérir assez vite un architecte pour que la construction potentielle des 3 bâtiments soit alors moins problématique.

  • si vous avez 2 professions d'un même bâtiment (gros ou moyen) alors vous pouvez éventuellement vous diriger vers une stratégie avec une seule construction de bâtiment (sans architecte); prenez alors si possible la 3ème profession avec un paysage ou une liberté commune avec un de ces 2 professions.

  • 2 professions qui partage même paysage/liberté (mathématicien/cartographe, philosophe/juriste/facteur d'orgue, botaniste/dramaturge,  physicien/chorégraphe/médecin, horloger/peintre/poète, alchimiste/compositeur, orfèvre/pharmacien,  fondeur/sculpteur/astronome...) est un bon départ, votre problématique résidera souvent dans la réalisation de la 3ème oeuvre.

  • si vous n'arrivez pas à dégager des concordances claires (en terme de paysage, bâtiment et liberté), orientez-vous vers une stratégie "mixte" beaucoup plus ouverte: vous pouvez quand même le plus souvent prendre un artiste qui partage une liberté avec un autre et un paysage avec le 3ème. Vous réaliserez d'abord les oeuvres qui préparent la liberté puis le paysage (ou l'inverse) pour réaliser finalement l'artiste qui combine les 2.

En conclusion, le choix des professions initiales, l'achat ou non de nouvelles professions et le moment de préparer leur entrée en scène deviendra votre challenge, tout en cherchant d’autres sources de prestige. Bien sûr vous chercherez toujours des concordances dans vos cartes professions mais vous soignerez aussi le déroulement : faire une œuvre ou tel action en cours de partie, c’est se barrer des options (je ne veux pas construire tel bâtiment ou acquérir telle liberté), mais toujours dans l’optique de préparer l’œuvre suivante encore plus belle. C’est maintenant vous le réalisateur !

Partager cet article

Repost 0

commentaires