Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 11:26
undefinedL'extension "Muse et princesse" concentre la philosophie du "Dépenser plus pour gagner plus".Vous avez une enchère de plus à assurer chaque tour donc il vous faudra beaucoup plus surveiller votre niveau d’argent.

Dès lors le banquier parait souvent fort dans les premières parties de l'extension (comme pour la Muse) car il
vous donnera une certaine liberté quand vous manquez d’argent. Mais il faut surtout apprendre à ne pas vous en rendre dépendant.

Son pouvoir final (conversion de florins en prestige) vous permet de vous rattraper un peu si vous avez mal calculé vos rentrées d’argent et peut se révéler bien pratique, mais il ne faut pas non plus trop compter dessus: si vous passez votre partie à accumuler de l'argent en trop pour tout convertir à la fin, vous risquez que quelqu'un vous mette des bâtons dans les roues et fasse fortement monter l'enchère du banquier au dernier tour parce que vous en dépendez. En convertissant (exactement au même taux) en cours de partie en faisant vos oeuvres, vous vous assurez le même nombre de points sans ce noeud final obligatoire. C'est beaucoup moins risqué mais plus tendu niveau gestion de votre fortune. Bref un pouvoir utile mais restez mesuré!

Si vous sentez que des joueurs enchérissant après vous sont en manque d'argent, utilisez le contre eux et n'hésitez pas à aller sur la case 1 du banquier: le plus souvent, on surenchérira mais vous aurez indirectement fait monter l'enchère (au pire c'est toujours quelques florins de gagné).

La force du banquier est de ne pas avoir à avancer d'argent (alors que les autres coûte un minimum de 300 florins) et surtout de vous permettre d'éventuellement repousser la production d'une oeuvre (votre principal moyen de gagner de l'argent) quand cela devient urgent. Anticipez vos dépenses de ce tour et du prochain, et évaluez si vous allez produire une oeuvre ce tour (à privilégier quand vous êtes le dernier dans l'ordre du tour) pour savoir si oui ou non le banquier est utile pour vous.

Certes théoriquement, si on nous laisse complètement le banquier, on a dans l'idée gagné (600 florins converti en 3 points)*7 tours soit 21 points de prestige ce qui reste fort. Mais bien d'autre rôles vous fournissent un meilleur rendement en points de prestige, même un peu plus concurrencés (dans la limite du raisonnable):

  • dès le début de la partie, le professeur avec une carte de prestige (de 3 à 8 points conditionnels) ou le cardinal pour accélérer une belle oeuvre (et espérer ainsi les 3 points de bonus concurrentiels, qui sont toujours mieux à acquérir que 3 points personnels avec le banquier)
  • à partir du tour 3 ou 4, une muse pour quelques florins de plus si vous êtes en position de faire la plus belle oeuvre
  • le marchand dans les derniers tours si vous êtes en dernière position dans des parties à 4 ou 5 joueurs
  • la princesse à partir du milieu de partie avec une bonne mise en place

2 critères restent importants dans les "Princes de Florence", que cela soit dans le jeu de base que dans le jeu avec extension, mais dont l'application est différente:

  • Optimisation: les personnages semblent apporter des moyens de se rattrapper aux branches si le plan se déroule avec accrocs (et le banquier en premier) mais le jeu n'en est pas moins calculateur. C'est le joueur qui commettra le moins de faux-pas qui l'emportera, et vous avez pas mal de nouveaux paramètres à intégrer dans vos calculs.
  • Enchères: vous avez la responsabilité au niveau des enchères de ne pas laisser filer des personnages peu cher (et notamment un banquier à 600 florins ou plus) en allant même si le banquier n'est pas votre premier choix sur la case 0 ou 1 pour grignoter ainsi les quelques florins aux autres et permettront en fin de partie de faire la différence. Prendre au final un banquier à 3 ou 4 devient nettement moins rentable.

Note: Dans des parties à moins que 4 joueurs (là où tout le sel du jeu se révèle pour moi), les enchères seront bien sûr moins disputées et il ne sera pas rare de laisser un banquier à 500 ou 600 florins. Mais la pression d'argent et la concurrence sur certains items étant également moins forte, vous arriverez plus facilement à réaliser des cartes prestige ou des oeuvres supplémentaires (que cela soit par la Princesse ou l'achat de cartes). A vous de gérer ce que vous voulez vous imposer comme contraintes de jeu!

Partager cet article

Repost 0

commentaires