Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 09:00

essarts

Milady n'est pas la seule à avoir des surprises dans ses manches: les Personnages sont peu nombreux mais seront les petites bulles d'air qui peuvent sortir les Mousquetaires de situations problématiques.

 

M. des Essarts: Ses 3 pistoles seront toujours utiles au plus tôt pour acheter de l'équipement, et d'autant plus si Milady bloque le Louvre avec Rochefort. C'est également un moyen surprise pour faire sortir de la Bastille sans trop de casse ou pour contrer des Mendiants, si Milady a imposé cela au moment où les finances étaient au plus bas: l'avoir en main peut inciter à jouer au plus tendu niveau argent (mais il ne faut pas oublier que les murs ont des oreilles, et qu'il est essentiel de ne pas paraître trop transparent).

 

"Le duc d’Orléans visitait les postes. Les gardes coururent aux armes, d’Artagnan prit son rang au milieu de ses camarades.

Monsieur passa sur le front de bataille ; puis tous les officiers supérieurs s’approchèrent de lui pour lui faire leur cour, M. des Essarts, le capitaine des gardes, comme les autres.

Au bout d’un instant il parut à d’Artagnan que M. des Essarts lui faisait signe de s’approcher de lui : il attendit un nouveau geste de son supérieur, craignant de se tromper, mais ce geste s’étant renouvelé, il quitta les rangs et s’avança pour prendre l’ordre.

« Monsieur va demander des hommes de bonne volonté pour une mission dangereuse, mais qui fera honneur à ceux qui l’auront accomplie, et je vous ai fait signe afin que vous vous tinssiez prêt.

– Merci, mon capitaine ! » répondit d’Artagnan, qui ne demandait pas mieux que de se distinguer sous les yeux du lieutenant général."


(http://fr.wikisource.org/wiki/Les_Trois_Mousquetaires/Chapitre_41)

 

Buckingham: Un jeton épopée peut paraître parfois anecdotique mais s'il permet d'avoir un passage secret sur le 4ème plateau des Ferrets par exemple, ou en amont de faciliter pour un des Mousquetaires un plateau précédent, alors ce jeton surprise se révélera précieux.

 

"Cependant, tout isolé qu’il se trouvait, il faut le dire, le duc de Buckingham n’éprouva pas un instant de crainte ; un des côtés saillants de son caractère était la recherche de l’aventure et l’amour du romanesque. Brave, hardi, entreprenant, ce n’était pas la première fois qu’il risquait sa vie dans de pareilles tentatives ; il avait appris que ce prétendu message d’Anne d’Autriche, sur la foi duquel il était venu à Paris, était un piège, et au lieu de regagner l’Angleterre, il avait, abusant de la position qu’on lui avait faite, déclaré à la reine qu’il ne partirait pas sans l’avoir vue. La reine avait positivement refusé d’abord, puis enfin elle avait craint que le duc, exaspéré, ne fît quelque folie."


(http://fr.wikisource.org/wiki/Les_Trois_Mousquetaires/Chapitre_12)

 

M. de Bassompierre: Ce personnage est probablement une raison pour ne pas remplir les 3 renforts de La Rochelle trop précipitamment: en effet, Bassompierre y ajoute une épée, que Milady ne peut pas enlever, et sans avoir l'obligation de se trouver à La Rochelle pour y envoyer Bassompierre en émissaire. Si Bassompierre ne tardent pas trop à arriver, économiser ainsi une carte Combat pourrait sauver la mise des Mousquetaires! Le joueur qui possède ce personnage peut inciter un Mousquetaire actuellement bloqué à la Rochelle à visiter d'autres lieux.

 

"Aussi Bassompierre, qui était à la fois protestant et catholique, protestant de conviction et catholique comme commandeur du Saint-Esprit ; Bassompierre, qui était allemand de naissance et français de cœur ; Bassompierre, enfin, qui avait un commandement particulier au siège de La Rochelle, disait-il, en chargeant à la tête de plusieurs autres seigneurs protestants comme lui :

« Vous verrez, messieurs, que nous serons assez bêtes pour prendre La Rochelle ! »"


(http://fr.wikisource.org/wiki/Les_Trois_Mousquetaires/Chapitre_41)

 

Duchesse de Chevreuse: L'Honneur de la Reine ne parait pas critique en début de partie, car il est souvent intéressant de défendre Le Louvre (pour en tirer vénalement des pistoles, donc de l'équipement). Néanmoins, Milady a 3 cartes Perfidie qui permettent de faire baisser cet Honneur, et dès que les Mousquetaires approchent de la zone critique où un échec au Louvre fait perdre la partie, la Duchesse sera probablement leur meilleure alliée.

 

"Maître Bonacieux fut introduit de nouveau, et, sur un signe du cardinal, l’officier se retira.

« Vous m’avez trompé, dit sévèrement le cardinal.

– Moi, s’écria Bonacieux, moi, tromper Votre Éminence !

– Votre femme, en allant rue de Vaugirard et rue de La Harpe, n’allait pas chez des marchands de toile.

– Et où allait-elle, juste Dieu ?

– Elle allait chez la duchesse de Chevreuse et chez le duc de Buckingham.

– Oui, dit Bonacieux rappelant tous ses souvenirs ; oui, c’est cela, Votre Éminence a raison. J’ai dit plusieurs fois à ma femme qu’il était étonnant que des marchands de toile demeurassent dans des maisons pareilles, dans des maisons qui n’avaient pas d’enseignes, et chaque fois ma femme s’est mise à rire. Ah ! Monseigneur, continua Bonacieux en se jetant aux pieds de l’Éminence, ah ! que vous êtes bien le cardinal, le grand cardinal, l’homme de génie que tout le monde révère. »

Le cardinal, tout médiocre qu’était le triomphe remporté sur un être aussi vulgaire que l’était Bonacieux, n’en jouit pas moins un instant"


(http://fr.wikisource.org/wiki/Les_Trois_Mousquetaires/Chapitre_14)

 

Lord of Winter: Les Mousquetaires sont constamment en mal de cartes Aventure, et ces 3 cartes bonus (en réalité, 2 cartes de différentiel pour une action) seront toujours intéressantes au plus tôt, dès que le Mousquetaire qui a des connexions avec le Lord a une action en reliquat (voire en toute première action du tour pour avoir l'information de la pioche pour agir).

 

"Quant à d’Artagnan, il avait joué purement et simplement un jeu défensif ; puis, lorsqu’il avait vu son adversaire bien fatigué, il lui avait, d’une vigoureuse flanconade, fait sauter son épée. Le baron, se voyant désarmé, fit deux ou trois pas en arrière ; mais, dans ce mouvement, son pied glissa, et il tomba à la renverse.

D’Artagnan fut sur lui d’un seul bond, et lui portant l’épée à la gorge :

« Je pourrais vous tuer, monsieur, dit-il à l’Anglais, et vous êtes bien entre mes mains, mais je vous donne la vie pour l’amour de votre sœur. »

D’Artagnan était au comble de la joie ; il venait de réaliser le plan qu’il avait arrêté d’avance, et dont le développement avait fait éclore sur son visage les sourires dont nous avons parlé.

L’Anglais, enchanté d’avoir affaire à un gentilhomme d’aussi bonne composition, serra d’Artagnan entre ses bras, fit mille caresses aux trois mousquetaires, et, comme l’adversaire de Porthos était déjà installé dans la voiture et que celui d’Aramis avait pris la poudre d’escampette, on ne songea plus qu’au défunt.

Comme Porthos et Aramis le déshabillaient dans l’espérance que sa blessure n’était pas mortelle, une grosse bourse s’échappa de sa ceinture. D’Artagnan la ramassa et la tendit à Lord de Winter."

 

(http://fr.wikisource.org/wiki/Les_Trois_Mousquetaires/Chapitre_31)

 

O'Reilly: Comme le précédent personnage, ces cartes additionnelles seront bienvenues, et inciteront peut être à une action d'échange dans la foulée (les 3/4 cartes -5 avec Tréville en 5ème Mousquetaire -, seront réparties, et le hasard fait parfois malheureusement mal les choses!).

 

"« Monsieur O’Reilly, lui dit le duc en le conduisant dans la chapelle, voyez ces ferrets de diamants, et dites-moi ce qu’ils valent la pièce. »

L’orfèvre jeta un seul coup d’œil sur la façon élégante dont ils étaient montés, calcula l’un dans l’autre la valeur des diamants, et sans hésitation aucune :

« Quinze cents pistoles la pièce, Milord, répondit-il.

– Combien faudrait-il de jours pour faire deux ferrets comme ceux-là ? Vous voyez qu’il en manque deux.

– Huit jours, Milord.

– Je les paierai trois mille pistoles la pièce, il me les faut après-demain.

– Milord les aura.

– Vous êtes un homme précieux, monsieur O’Reilly, mais ce n’est pas le tout : ces ferrets ne peuvent être confiés à personne, il faut qu’ils soient faits dans ce palais.

– Impossible, Milord, il n’y a que moi qui puisse les exécuter pour qu’on ne voie pas la différence entre les nouveaux et les anciens."

 

(http://fr.wikisource.org/wiki/Les_Trois_Mousquetaires/Chapitre_21)

 

Ketty: Baisser le niveau requis pour les défis du Louvre et de Paris se révélera particulièrement efficace si dans le tour les Mousquetaires se coordonnent pour faire un défi de chaque côté: Ketty est une alliée de choix face aux cartes Constance enlevée et Constance séquestrée, qui ont justement une dynamique de résolution sur 2/3 tours (ce qui permet cette coordination). Face à la carte Paris Trafiquants (qui comporte 2 défis), vous pourrez probablement surprendre Milady et la résoudre une fois Ketty révélée: enlever les Trafiquants au plus vite, sauf fin de partie, n'est jamais une mauvaise idée!

 

Ketty, qui n’avait point lâché la main de d’Artagnan, l’entraîna par un petit escalier sombre et tournant, et, après lui avoir fait monter une quinzaine de marches, ouvrit une porte.

« Entrez, monsieur le chevalier, dit-elle, ici nous serons seuls et nous pourrons causer.

– Et quelle est donc cette chambre, ma belle enfant ? demanda d’Artagnan.

– C’est la mienne, monsieur le chevalier ; elle communique avec celle de ma maîtresse par cette porte. Mais soyez tranquille, elle ne pourra entendre ce que nous dirons, jamais elle ne se couche qu’à minuit. »

D’Artagnan jeta un coup d’œil autour de lui. La petite chambre était charmante de goût et de propreté ; mais, malgré lui, ses yeux se fixèrent sur cette porte que Ketty lui avait dit conduire à la chambre de Milady.

 

(http://fr.wikisource.org/wiki/Les_Trois_Mousquetaires/Chapitre_33)

 

Les Personnages sont une incitation à la pioche, et en dehors de Lord de Winter, les Mousquetaires ne doivent pas négliger de les échanger (à l'occasion d'un échange sans limite pour d'autres cartes) si le Mousquetaire qui en possède a beaucoup à faire: peu importe dans ce cas qui les joue.

 

Enfin, même un Personnage peut être défaussé avec le pouvoir d'Aramis pour être utilisé en joker, ce qui à l'approche de la fin de partie peut se révéler plus rentable que de les jouer.

Partager cet article

Repost 0

commentaires