Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 17:25

solroo

Dans l'extension Kamakor, le peuple de l'arbre monde a un statut un peu particulier: il ne va pas muter comme les peuples gobelins mais utiliser le "shadow jump".

 

Ce dernier pouvoir a l'avantage de ne coûter aucune carte pour être tenté (même la carte de remplacement est prise de la pioche) mais a la contrepartie de dépendre de la carte piochée, et est donc sujette au hasard.

 

Bien sûr, les proportions de cartes de chaque niveau vous inciteront à tenter votre chance sur les niveaux I ou II:

 

- très grossièrement une chance sur 2 pour réussir un "shadow jump" de niveau I (ce qui est raisonnable)

 

- une chance sur 3  pour un "shadow jump" de niveau II (ce qui devient assez faible en terme de réussite)

 

- une chance sur 7 pour un "shadow jump" de niveau III (et ne sera qu'un choix de dernière extrémité)

 

Il y a trois niveau I (Lame noire, Esprit Guerrier et Défenseur) et deux niveau 2 (Baeelrah et Aaelual) dans le même clan, soit 8 cartes qui peuvent se poser à différents niveaux: cela modifie légèrement les probas (favorablement il s'entend).

 

Solroo, par contre, va vous permettre d'assurer votre tirage, et donc de contrôler parfaitement  votre "shadow jump". Vous remettez sur le dessus de la pioche une carte libre:

 

- de préférence chez l'adversaire -ce qui revient à la détruire, mais en mieux car vous n'appliquez pas l'effet "détruire" (on pense à Favre ou Silend, ou encore au nouveau Kobuke Abunakkashii, indestructible sinon)-;


- éventuellement aussi chez vous si elle a un fort effet à la pose uniquement (et devenu donc un emplacement mort), ou un moyen un peu tordu de libérer une de vos cartes emprisonnées.

 

Si votre adversaire a déjà passé, ou que vous avez le jeton avantage (ce qui vous permet de rejouer avec Solroo), alors vous pouvez effectuer un "shadow jump" dans la foulée: sur Solroo lui-même, ou plus vraisemblablement sur un autre Shibuke, surtout s'il a pouvoir qui se déclenche sur le "shadow jump" comme l'Esprit Guerrier ou le Défenseur, ou que vous avez également posé Naioor (qui fait piocher sur les "shadow jumps" réussis).

 

Vous vous emparerez ainsi de la carte tout juste remise sur la pioche. Les joueurs de Magic reconnaîtront le contrôle magique dans cet enchaînement d'action. Les combinaisons deviennent alors nombreuses mais très contextuelles (fonction des cartes actuellement libres), que cela soit:

 

- un niveau III avec un effet à la pose à votre avantage, comme de vous faire piocher des cartes;

 

- un niveau II (récupérer par exemple Trsck chez vous, et même faire craindre de poser Trsck si Solroo n'est pas une carte libre, récupérer Moonlight qui fait revenir le jeton d'activation de Solroo, optimiser une Nova ou un Shiivan en allant même chercher des couleurs chez l'adversaire pour un tableau bariolé...);

 

- un niveau I dont l'effet à la pose vous est utile à ce moment précis, ou qui renforcerait votre tableau en se retrouvant à une place adéquate (qui sait un porte-drapeau en première position, un Gobelin Alpha Shaman dans une colonne d'Alpha ou un Kobuke Parieur...).

 

En plaçant le "shadow jump" au coeur de votre stratégie, Solroo est une des cartes fondatrices du clan.

Partager cet article

Repost 0

commentaires