Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 14:30

afaos philadelphiaParmi les nombreuses asymétries d'"A few acres of snow", le camp anglais possède l'unique chariot du jeu et il n'y aura aucun moyen d'en acquérir d'autre (ni pour l'Anglais ni pour le Français). Il n'y a en même temps que deux routes qui nécessiteront ce chariot afin de coloniser/assiéger: entre Fort Halifax et Kennebec, et entre Cumberland et Fort Duquesne.

 

Ces routes sont donc infranchissables pour le Français en terme d'expansion, mais pas pour les raids. Pour avancer profondément en territoire ennemi, le Français doit donc passer par Albany ou Pemaquid afin de menacer les villes de New York et Boston. De cette particularité géographique, l'Anglais a au final un certain nombre d'emplacements assez sûrs pour être développé en ville (mais le plus souvent peu rentable en points) s'il sécurise les noeuds des routes par des fortifications.

 

A quel fin utiliser le chariot pour l'Anglais:

 

1) en début de partie, si vous faites un rush vers Kennebec (éventuellement aidé du bateau en Albany), avec Rangers en premier achat, vous mettez une forte pression au Français afin de fortifier Québec. C'est donc une ouverture agressive pour un Français qui n'achète pas Fortifications rapidement (et qui de toute façon a 3 villes assez cruciales à fortifier: Québec, Port Royal et Louisbourg). Si Québec devient sa priorité, alors vous devez viser une attaque combinée sur Port Royal (en direct depuis Boston ou Pemaquid) ou Louisbourg (après passage par Halifax par exemple). Une fois ce double front géré (un centré sur le raid sur Québec, l'autre sur le siège en Nouvelle Ecosse, avec un achat rapide de force militaire), prendre le Gouverneur pourra se révéler utile (ou simplement écarter Kennebec dans votre réserve) car la carte n'a aucun symbole et ne fait qu'encombrer votre deck. Fortifier Kenebec vous assurera la tranquillité sur cette branche jusqu'à la fin (le raid vers Pemaquid ou Boston n'est plus faisable, le siège sans intérêt pour le coût en temps).

 

- en cours de partie (Kennebec n'ayant plus d'intérêt pour l'Anglais une fois Québec fortifié), vous utiliserez le chariot pour basculer du côté de Fort Duquesne (juteux en points pour compléter Deerfield et Albany). Votre problématique pour mettre cela en place initialement est qu'atteindre Cumberland n'est pas aisé pour vous: Ste Mary (la seule carte reliant Cumberland) est aussi votre seule barque, et il vous faudra une deuxième barque pour éventuellement relier Cumberland. Vous viserez alors d'avoir la combinaison Cumberland+Philadelphie en main, et c'est un bon exemple d'utilisation de la réserve: mettre une des 2 dans la réserve, le temps que l'autre arrive, sans pour autant encombrer votre main. A terme, si vous arrivez à fortifier Fort Niagara, à raider suffisamment et/ou à avoir Detroit et Fort Duquesne à développer en fin de partie, alors vous aurez bien brider l'expansion française tout en gagnant suffisamment de points.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lord Paf 19/10/2013 17:35

On ne peut pas mettre de carte de lieu dans la réserve !!

Grunt 06/04/2014 12:52

En fait si dans la toute première version du jeu mais les règles ont été changées. Il faudrait adapter en conséquence cet article...