Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 14:00
Je profite de l'occasion d'un premier petit jeu en bannière flash sur Trictrac pour commencer une série d'articles sur Néfertiti (un jeu dont je suis co-auteur): ici les cartes "cadeau" (dont les visuels sont dans le mini-jeu).

Ces cartes représentent les cadeaux que les joueurs achètent sur les différents marchés pour la reine Néfertiti et rapporteront un certain nombre de points de prestige, nombre qui varie en fonction du nombre de joueurs possédant ce type de cadeau.

Par exemple, si un seul joueur possède des senets (carte ci-contre), chaque senet lui rapporte 6 points de prestige. Si 3 joueurs (ou plus) ont des senets, chaque senet rapporte 4 points de prestige.

Il va donc falloir gérer la concurrence, surtout que les joueurs vont accumuler des collections, et que plus on possède une collection importante, plus une nouvelle concurrence est néfaste.

En terme de design de jeu, il est souvent ardu de faire un jeu avec un système de score multiplicatif: il y a un aspect incontrôlable inhérent, mais la pression est alors aussi beaucoup plus forte. Quelques exemples de jeu m'ont marqué de part leur pertinence (sans être une liste exhaustive) sur leur système de score multiplicatif:

  • Torres: on marque autant de points pour chaque château que la base fois la hauteur (de notre chevalier donc ce que l'on contrôle le plus facilement), mais la hauteur maximum est limité par la base, et plus un château est haut, plus souvent il y a des failles où les autres joueurs peuvent s'engouffrer.
  • Imperial: on investit dans des pays (qu'on les contrôle ou non) et à la fin, les investissements seront multipliés par une échelle de croissance du pays. Ce niveau de croissance dépend de la situation du pays. Mais c'est ici l'accès aux investissements est assez ouvert (renforçant incidemment les finances du pays) et aux conséquences diverses (retour sur investissement, contrôle...). Un pays peut dominer la carte mais ne pas faire un différentiel important au final.
  • Arkadia: on influe sur des cours communs à tous, et limité par un nivellement par étage (qui contraint certains cours à rebaisser ou à stagner puisque l'on va cacher le premier étage avec le deuxième).

Dans Néfertiti,  le fait de prendre un cadeau concurrentiel baisse la valeur de la carte à la fois pour l'acheteur et pour celui qui en détient déjà. Ce nivellement par le bas incite aux collections que l'on peut alors défendre:

- par une visibilité accrue (les 12 prochains potentiels achats sont visibles) et un nombre de cadeaux par type dans la pioche fixe

- par un système transverse de personnages, qui permettent notamment
d'anticiper et de décompter avant qu'on vienne nous concurrencer , ou encore de récupérer un monopole en échangeant et/ou défaussant des cartes

L'essentiel étant que l'ensemble multiplicatif se tienne globalement et que les facteurs de la multiplication soient limités, pour donner un rendu agréable: c'est un pari que j'espère réussi!

P.S.: Sinon pour le mini-jeu, pour le moment je bloque à 10, n'est pas pharaon qui veut!
Mise à jour: les 3 mini-jeux ont été publiés, en attendant le site web, ils sont accessible
ici, ici et sur Trictrac.

Partager cet article

Repost 0

commentaires